L’aluminium, une matière mystérieuse

L’aluminium est un élément chimique de numéro atomique 13, de symbole Al. Il appartient au groupe 13 du tableau périodique ainsi qu’à la famille des métaux pauvres. Le corps simple aluminium est un métal malléable, argenté simple peu altérable à l’air et peu dense. Il sert aussi de matière à la fabrication de nombreux produits. C’est ce qui a permis bon nombre d’entreprises et des particuliers d’acheter une rampe en aluminium. C’est objet bien usité pour servir de support de transport entre deux objets qui sont à hauteur différente.

Matière utilisée a tous les niveaux

En tonnage et en valeur, l’aluminium est le métal le plus utilisé après le fer, grâce à sa légèreté et sa bonne conductivité électrique et thermique. L’aluminium pur est mou et fragile et donc facilement déformable, mais avec de petites quantités de cuivre, magnésium, manganèse, silicium et d’autres éléments, il peut former des alliages aux propriétés variées. Parmi les secteurs utilisant l’aluminium on peut citer les transports comme l’automobile, les avions, les camions, les trains, les bateaux, les vélos etc. Dans le secteur de l’emballage aussi il joue un rôle primordial pour les boîtes de conserve, les papiers aluminium, les canettes, les barquettes, les aérosols etc, et notamment les emballages alimentaires. Dans le secteur de la construction avec les fenêtres, les portes, les gouttières etc. Ou qu’il s’agisse des biens de consommation tels que les appareils ustensiles de cuisines. Par ailleurs, on a les câbles électriques car l’aluminium a une moins bonne conductivité que le cuivre mais il est trois fois moins dense et sensiblement moins cher au kilogramme.

A lire aussi : L’insert : Ses caractéristiques principales

Une matière recyclable

Dans un monde où la préservation des ressources tarissables est devenue une guerre au quotidien car étant souvent source de conflit, l’utilisation de l’aluminium vient en appoint. En effet, cette matière a une capacité inouïe de recyclabilité. Il nécessite 95% d’énergie en moins et une tonne d’aluminium recyclé permet d’économiser quatre tonnes de bauxite. L’aluminium est quasiment recyclable à l’infini sans perdre ses qualités mais à une condition, ne pas fondre dans un même bain les alliages de composition différente. Les producteurs refusent souvent une partie significative de l’aluminium de collecte dans les déchets ménagers. Par ailleurs, les différentes familles d’alliages d’aluminium aux propriétés diverses sont soumises à différents types de corrosion : corrosion par piqûres, filiforme, feuilletante, galvanique, corrosion sous contrainte, corrosion sous dépôts dont l’industriel se prémunit en réalisant des traitements de surface du thermoplaquage.

A lire en complément : Comment préparer la rentrée scolaire ?

ARTICLES LIÉS