Vice caché lors d’une vente auto et recours

Remèdes en cas de panne ou vice-caché suite à une vente aux enchères

Quels remèdes en cas de panne ou vice caché suite à une vente aux enchères ?

Une vente aux enchères est effectuée sous le contrôle et la responsabilité d’un commissaire-priseur ou d’une société de vente aux enchères publique volontaire autorisée par le Council for Voluntary Furniture Sales at Public Auction. Il convient de noter que d’autres professionnels tels que les notaires et les huissiers de justice peuvent également organiser et effectuer ces ventes dans le cadre de leur bureau et ceci comme un accessoire.

A lire aussi : Les avantages d'un maitre d'oeuvre

Dans l’automobile, les véhicules, les motos, les camions, les camions, les camions, les camping-cars, les machines agricoles, les machines mécaniques, les bateaux ou les avions, certaines salles se sont spécialisées dans la vente de ces véhicules auprès d’entreprises, de crédit-bail, de véhicules de location ou de concessionnaires ou en cas d’interruption d’activités.

L’ apparition de l’Internet a permis à ces ventes de croître et de nombreuses salles de vente aux enchères de véhicules d’occasion publient des publicités sur les sites Web indiquant les lieux et les dates des séances de vente aux enchères.

A voir aussi : Choisir un tableau décoratif

Que faire en cas de panne ou de litige ?

Contrairement aux clauses écrites ou à ce que vous êtes amené à croire, desrecours restent disponibles en cas de panne ou de non-conformité des véhicules achetés aux enchères.

Tant le vendeur original (ancien titulaire de la carte de crédit) que le gérant de la société de vente sontresponsables en cas de défaut, de vie cachée ou de manque d’information .

« Vente par offre irrévocable et ne peut être annulée, véhicules vendus tels quels, kilométrage non garanti, vente sans garantie ; exclusion de la garantie des vices »…Méfiez-vous et ne vous laissez pas manœuvrer, des remèdes existent.

Lorsque vous achetez un véhicule aux enchères, vous avez pratiquement le même recours que si vous l’avez acheté auprès d’un concessionnaire ou d’un particulier.

  • CONTRE LE PROPRIÉTAIRE DE LA Propriété

Dans cas de problèmes  : panne, réparations inconnues et exorbitantes, défauts, véhicule non conforme, odomètre tronqué, défaut d’agrément, reprogrammation du moteur, etc., l’acheteur peut bénéficier de la garantie légale de défauts cachés et de textes sanctionnant

erreur et tromperie sur les qualités dites « substantielles  » du véhicule.

Seul le propriétairedu véhicule est responsable dans la garantie des défauts cachés, erreurs ou tromperies . De nombreux professionnels pensent qu’ils vendent leur véhicule au commissaire-priseur et que le commissaire-priseur le vend aux enchères. Ils sont convaincus que cela les exonère de toute responsabilité. Ce n’est pas le cas.

  • Agir contre la société de vente aux enchères ?

Elle n’est qu’intermédiaire. Le vendeur aux enchères est chargé par une entreprise ou un particulier de mettre en vente un véhicule, de sorte qu’il n’est pas propriétaire du véhicule. Il n’est responsable que des caractéristiques de ceux qu’il annonce.Les biens attribués doivent être conformes à la description qu’il a faite au moment de la vente (consignée dans un avis de vente) .

Si le commissaire-priseur avait fait une erreur dans la présentation du véhicule, le commissaire-priseur peut être tenu d’indemniser le client pour la perte de valeur causée par l’erreur.Spécifier « vente sans garantie » lui permet d’échapper à sa propre responsabilité pour les défauts techniques en particulier.

Que faire s’il y a un problème ?

Il est nécessaire de réagir rapidement en écrivant une recommandation pour souligner la difficulté et essayer de trouver un accord transactionnel. S’il s’agit d’un problème technique, il peut être utile de faire assister un expert.

Dans tous les cas : il est toujours nécessaire de consulter un avocat spécialisé pour aller plus loin dans le processus que ce soit AMIABLE, ou plus avancé dans la réparation forcée ou l’annulation de la vente . Dans tous les cas, il y aura un arbitrage entre l’intérêt financier du litige, le coût de l’appel, sa durée et la chances de succès.

Notre secrétaire vous conseillera pour un rendez-vous rapide avec l’un de nos avocats spécialisés.

Courriel : accueil@siret-associes.comTéléphone 02.51.05.38.23

Nos sites  : CHALLANS — LA ROCHE SURYON — POUZAUGES —BORDE

ARTICLES LIÉS