Résistance e cigarette qui chauffe ?

La vaporisation a décollé ces dernières années (Photo : PA) De plus en plus d’entre nous commencent à passer du tabagisme au vapotage, et à acheter nos premiers appareils électroniques pour essayer de réduire l’habitude.

A lire en complément : Comment faire un bon petit déjeuner ?

Bien qu’il y ait beaucoup de bons appareils pour débutants là-bas, c’est aussi une bonne idée de savoir comment ils fonctionnent — après tout, vous alimentez et chauffez quelque chose qui fonctionne à l’électricité, puis le mettre dans votre bouche, donc il serait logique de savoir ce que vous faites.

A découvrir également : Les bienfaits du psyllium

Vaping 101 : Les meilleurs kits de vape débutants pour vous faire démarrer avec le vaping Les principales parties d’une cigarette électronique standard sont un embout buccal ou drip tip, une cartouche (réservoir), un élément chauffant ou un atomiseur, qui est parfois accompagné d’un clearomiseur, et une batterie.

Un atomiseur contiendra une bobine, qui est alimentée par la batterie. En cours d’utilisation, cette bobine chauffe et réchauffe le e-liquide.

(Image : Getty) Une fois que le liquide est assez chaud — entre 100 et 250 °C — elle atteint le point de vaporisation et se transforme en vapeur que vous voyez sortir des e-cigarettes.

Les atomiseurs ont une mèche douce sur eux qui absorbent le liquide et régulent la quantité de liquide est autorisée près de la bobine en une seule fois.

Cela garantit qu’il n’y a pas trop de vapeur produite et que le liquide brûle à un taux raisonnable, de sorte que vous pouvez avoir plus de temps pour vaporiser avant de devoir le remplir.

Cela peut sembler ressembler à fumer une pipe à eau, ou un narguilé, mais ce n’est pas le cas — dans un narguilé, un mélange brûlé de tabac et de mélasse est aspiré dans l’eau pour refroidir la fumée, tandis que la technologie derrière e-cigarettes ne brûle rien.

Les stylos à chicha fonctionnent comme des vapes, car ils vaporisent les liquides et n’impliquent pas de brûlure.

Qu’est-ce que la loi Ohms ?

(Image : Getty Images/Metro.co.uk)

Tous les vapeurs doivent avoir des connaissances sur le fonctionnement de la résistance et de la loi d’Ohm.

Un la compréhension de la relation entre la tension, le courant et la résistance est essentielle pour ceux qui veulent utiliser des appareils où vous pouvez ajuster les paramètres.

En commençant par les bases — un courant électrique circule lorsque des particules chargées (électrons) se déplacent à travers un conducteur.

Ces électrons mobiles peuvent entrer en collision avec les atomes du conducteur, ce qui rend le courant plus difficile à circuler et provoque une résistance.

Les électrons entrent en collision avec les atomes plus souvent dans un fil long que dans un fil court, et un fil mince a moins d’électrons pour transporter le courant qu’un fil épais.

Cela signifie que la résistance dans un fil augmente à mesure que la longueur du fil augmente et que l’épaisseur du fil diminue.

En ce qui concerne la loi Ohms — la résistance est mesurée en ohms, et le symbole pour un ohm est Ω.

Plus le nombre d’ohms est élevé, plus la résistance est grande.

Une équation montre la relation entre la tension, le courant et résistance :

Différence de potentiel (volt, V) — courant (ampère, A) x résistance (ohm, Ω)

En d’autres termes, le courant circulant à travers une résistance à une température constante est directement proportionnel à la tension à travers la résistance.

Donc, si vous doublez la tension, le courant double également — et c’est le principe de base de la loi Ohms.

(Image : Getty/Myles Goode)

Comment s’applique-t-il au vapotage ? — L’atomiseur alimentant la production de vapeur sur une vape est une bobine chauffante, qui fonctionne parce que la résistance électrique (l’énergie perdue par le « frottement » sur le circuit) crée de la chaleur, qui peut être considérée comme une énergie « résiduelle ».

Certains pensent qu’un atomiseur à résistance plus élevée produira plus de chaleur et donc plus de vapeur, mais c’est la puissance qui est la plus importante.

La résistance de l’atomiseur convertit une proportion de l’énergie qui circule dans le système en chaleur, donc si une proportion plus élevée est bonne, c’est plus important d’avoir une plus grande quantité d’énergie circulant à travers le système.

Avec des électrons qui circulent à travers le fil à un taux plus élevé, ils entrent en collision avec d’autres atomes et rencontrent une résistance.

C’ est pourquoi la puissance (la puissance) est la mesure la plus importante de la quantité de vapeur que vous obtiendrez de votre appareil.

La meilleure production de vapeur provient d’une faible résistance à haute tension, mais il est important de se rappeler que l’augmentation de l’énergie de cette façon signifie que l’atomiseur s’usera plus rapidement.

Les vapeurs doivent également prêter attention à la puissance maximale que leurs vapes peuvent atteindre — car il est en train de maximiser ces effets qui se traduit par des dispositifs explosés.

En d’autres termes, si vous surchargez un appareil électrique, il va probablement exploser. Ce n’est pas de la science des fusées.

PLUS : Vaping 101 : Pouvez-vous vape autour de vos animaux de compagnie ?

PLUS : Vaping 101 : Qu’est-ce que les compétitions cloud et sont-elles sûres ?

ARTICLES LIÉS