Comment savoir si on fait de la rétention d’eau ?

Comment savoir si on fait de la rétention d'eau

La rétention d’eau consiste à emmagasiner de l’eau au sein d’un tissu de l’organisme. C’est une maladie qui touche d’avantage les femmes et qui entraine généralement un gonflement, surtout au niveau du bas du corps. Quels sont les signes qui permettent de savoir que vous faites de la rétention d’eau ? Découvrez-les dans cet article.

C’est quoi la rétention d’eau ?

Le corps est composé à 65-70 % d’eau. Les deux tiers se trouvent stockés dans les cellules (liquide intracellulaire). Le reste se situe à l’extérieur (liquide extracellulaire), soit dans les vaisseaux sanguins ou entre les cellules. Ainsi, pour maintenir cet équilibre, l’organisme dispose d’un système de régulation et de filtration d’eau. Il y a la pression osmotique qui permet d’entrainer l’eau du plus concentré vers le moins concentré.

A lire en complément : Pourquoi opter pour des appareils de protection contre les risques biologiques ?

Il y a également la pression hydrostatique qui est produite par le système cardiovasculaire. Toutefois il arrive que l’eau s’infiltre dans les tissus et reste piégé : c’est la rétention d’eau.

Les causes de la rétention d’eau

Les signes de la rétention d’eau sont nombreux et peuvent varier en fonction de la personne. Ce sont notamment :

A lire en complément : Pourquoi mes larmes me brûlent les yeux ?

  • La chaleur: celle-ci entraine une dilatation des vaisseaux sanguins qui deviennent plus perméables. Ce qui favorise la sortie d’eau des vaisseaux sanguins et rend impossible la réabsorption.
  • Une mauvaise circulation sanguine: qui gêne le processus d’absorption des liquides.
  • Une immobilité prolongée, en station assise ou début.

Quels sont les signes d’une rétention d’eau ?

rétention d'eau

Il se manifeste par un gonflement des tissus. Il affecte le plus souvent le bas du corps tels les pieds, les jambes et les chevilles. Alors, si vous voyez une bosse au niveau du tibia, il est probable que vous fassiez de la rétention d’eau. Ce phénomène peut aussi toucher le ventre ou le visage. C’est le cas en période prémenstruelle ou bon nombre de femmes ont le ventre gonflé et souvent accompagné de ballonnements.

On compte aussi parmi les signes la prise de poids rapide et inexpliquée. Il ne s’agit pas d’une prise de poids accumulée lors d’un excès dans l’alimentation mais d’une variation de votre poids en l’espace de quelques heures sans que vous n’ayez changé vos habitudes alimentaires.

Rétention d’eau : quels sont les traitements possibles ?

Hormis les causes pathologiques, le traitement repose principalement sur des dispositions hygiéno diététiques. Si vous souffrez de rétention d’eau vous devez commencer par modifier votre alimentation.

Réduire sa consommation en sel : si la rétention est due à des produits à des apports trop élevés en sel, il vous serait préférable de les réduire. On évite donc les produits en conserve comme les fromages à pâte dur, la charcuterie… Il faut également éviter de consommer de l’alcool pour remédier à la rétention d’eau.

Fractionner vos repas : il est plus conseillé d’espacer les repas pour réguler le taux de glycémie et éviter à l’organisme de substituer le sucre par de l’eau.

Enfin, relancez votre circulation en faisant du sport. Pour plus d’amélioration, vous pouvez pratiquer une activité physique régulière afin d’éviter la mobilité.

La rétention d’eau peut être traitée grâce aux conseils prodigués ci-dessus. Si vous souffrez de cette maladie, alors rendez-vous le plus rapidement chez un spécialiste pour un traitement sur-mesure.

ARTICLES LIÉS