Quelle retraite avec 40 trimestres ?

La retraite est un domaine très important de la vie des Français aujourd’hui. En effet, il n’y avait pas autant de questionnements, ou bien d’interrogations à ce sujet il y a quelque temps. Pourtant, de nos jours, la retraite est devenue un véritable sujet déchaînant les passions. Au niveau politique, le système des retraites est constamment abordé, et pourrait très bien changer dans les mois ou dans les prochaines années. Il est cependant important pour tout le monde, de bien connaître le fonctionnement actuel du système de retraite. Et surtout, de connaître quels sont les différents échelons de retraite.

Avoir une petite retraite

Nous nous intéressons aujourd’hui à la retraite avec 40 trimestres. Il s’agit ici d’une retraite très petite. Avant d’aborder pleinement le sujet, il faut tout de même faire un léger rappel de comment fonctionnent les retraites. Dans sa vie, il faut cotiser pour sa retraite, et ces différentes cotisations sont évaluées en trimestres. Il existe différentes catégories de retraités en fonction de votre catégorie de métier.

A voir aussi : Quels sont les moyens à disposition de la banque centrale pour augmenter le taux d'intérêt ?

Par exemple, la plupart des gens toucheront une retraite liée à la sécurité sociale, mais certains comme les fonctionnaires auront une retraite différente. C’est également le cas pour toutes les personnes, notamment les chefs d’entreprises, qui eux, sont rattachés au MSA.

40 trimestres cotisés, que faire ?

Comme évoqué plus haut, 40 trimestres de cotisation est une somme très basse dans le système des retraites actuel. En effet, une retraite est considérée comme petite lorsque vos revenus sont inférieurs à 1 273 euros mensuels. Il est très rare, avec une retraite à 40 trimestres, d’avoir des revenus mensuels supérieurs à la somme que nous venons d’évoquer. De plus, si vous avez cotisé moins de 120 trimestres, l’aide que vous percevrez pour votre retraite sera de 652 euros. Cependant, cette aide que l’on appelle minimum contributif, est proportionnelle au nombre de trimestres cotisés.

A lire aussi : Simulation de crédit hypothécaire : comment ça marche ?

40 trimestres de cotisation correspondent à peu près à 10 ans de travail. Si vous n’avez pas pu travailler pour des raisons d’inaptitudes physiques par exemple, il y a certaines aides supplémentaires qui pourront vous être attribuées. Dans tous les cas, avec seulement 40 trimestres de cotisation, le montant de votre retraite sera bas et ne sera pas non plus à taux plein. Il faudra sans doute compter sur les aides de l’État, afin de pouvoir continuer de percevoir des revenus corrects.

Il est également possible que les 40 trimestres de cotisation soient dus au fait qu’une personne ait amassé tellement d’argent au cours de sa vie, qu’elle n’a pas eu à travailler longtemps.

Les aides pour les petites retraites

Pour les petites retraites (moins de 1 273 euros mensuels), il existe des aides possibles pour compenser ce taux bas. Ces aides peuvent cependant être perçues sous certaines conditions.

Le minimum contributif

Le minimum contributif est l’aide principale des personnes possédant une petite retraite. Il faut cependant être rattaché au système de la sécurité sociale pour le percevoir. Cette aide permet donc d’avoir un bon complément de retraite pour les personnes âgées en difficulté. Cependant, avec seulement 40 trimestres cotisés, la somme perçue du minimum contributif sera plus légère.

L’ASPA

Il existe aussi une aide bien plus avantageuse pour les toutes petites retraites. Il s’agit ici de l’ASPA. L’ASPA est l’acronyme d’allocation solidarité aux personnes âgées. Cette aide permet aux personnes âgées d’au moins 65 ans, de bénéficier d’une certaine aide mensuelle. Il est ainsi possible pour une retraite à 40 trimestres, de bénéficier à la fois de votre retraite, mais également de toucher le minimum contributif, ainsi que l’ASPA.

Attention, contrairement au minimum contributif qui ne nécessite aucune demande particulière, l’ASPA nécessite une demande auprès de votre assurance retraite, et ne sera accordée que sous certaines conditions.

Parmi les conditions pour être éligible à l’ASPA, on retrouve :

  • L’âge. Il faut avoir 65 ans pour percevoir cette aide, cependant, il est possible en cas de preuve d’inaptitude au travail, d’abaisser sa demande à 60 ou 62 ans.
  • Être résident français
  • Posséder un plafond de revenu inférieur à 916 euros mensuels.

Ainsi, vous savez tout sur ces petites retraites et les aides complémentaires de l’État pour pallier ces petites sommes perçues.

ARTICLES LIÉS