Le pavoisement : un zoom sur ce sujet

Lors des événements, commémorations et fêtes nationales, ou directement au sein des édifices publics et notamment des mairies, le pavoisement est primordial pour véhiculer l’image de la République française, de l’Europe, de sa région ou de sa province.

Comprendre le pavoisement

L’article 2 de la Constitution de 1958 précise que le drapeau bleu, blanc, rouge est l’emblème national. Aucun autre texte de la législation française ni réglementaire ne précise les règles de pavoisement des bâtiments publics. En effet, le drapeau tricolore français comme sur doublet constitue l’unique emblème qu’il faut hisser sur les bâtiments et constructions publics pendant la célébration des fêtes nationales.

A lire également : Organisateurs d’événements ou de conférences

Toutefois, le Premier ministre fait parvenir des directives aux ministres par le biais du secrétaire général du Gouvernement par rapport au pavoisement des bâtiments et constructions publics à savoir lors des cérémonies nationales, lors de la réception des chefs d’Etat étrangers ou encore pour la mise en berne des drapeaux pendant les deuils officiels. Un message est transmis à l’ensemble des préfets chargés du respect de ces directives.

Le pavoisement ne représente en aucun cas un élément d’aménagement, ni même de décoration. Il s’agit en réalité d’un acte à dimension symbolique. En tant qu’emblème national principal, le drapeau doit être manipulé avec déférence. Par ailleurs, le drapeau ne doit en aucun cas entrer en contact avec le sol et doit demeurer dans un état approprié au respect auquel il a droit.

A lire également : Où est-ce que le soleil se lève et où est-ce qu'il se couche ? Est ou Ouest ?

ARTICLES LIÉS