Pourquoi une voiture cale ?

La première préoccupation de l’apprenti conducteur : décrochage ! Pourtant, en prenant son temps et en comprenant comment le faire, tout se passe bien. Mais vous, avez-vous bien compris ?

A voir aussi : Plaque d’immatriculation verte : uniquement pour le corps diplomatique ?

Comment ne pas décrocher au démarrage

Tout d’abord, les gestes que vous devez faire pour commencer :

  • Désengager
  • Passez la 1ère vitesse
  • Accélérer légèrement
  • Soulevez lentement l’embrayage
  • Verrouillez la pédale d’embrayage dès que la voiture commence à avancer.
  • Une fois que la voiture a gagné en vitesse, soulevez complètement l’embrayage.

Parmi les 6 points ci-dessus, que pensez-vous le plus important pour une startup réussie ?

A lire également : Comment acheter une voiture en ligne ?

Il bloque l’embrayage quand la voiture commence à avancer. C’est l’embrayage qui relie le moteur aux roues et permet ainsi à la voiture d’avancer. Et si celui-ci n’est pas coincé au point de patinage, l’effort requis pour le moteur est trop grand : il décroche.

Mais au fait, quel est le point de patinage ?

Votre embrayage se compose de 2 disques. L’un est connecté au moteur, de sorte qu’il est constamment entraîné dès que le moteur fonctionne, l’autre disque est connecté à la boîte de vitesses, qui est connecté aux roues.

Lorsque la pédale d’embrayage est pressée, ces 2 disques ne se touchent pas. Par conséquent, le moteur ne peut pas conduire les roues.

Lorsque la pédale est entièrement relevée, les 2 disques sont collés, le moteur entraîne les roues.

Mais qu’en est-il du point de patinage dans tout ça ? C’est une zone où ces disques d’embrayage commencent à se frotter les uns contre les autres. À ce moment-là, le disque connecté au moteur commence à conduire le disque connecté à la roue, puis commence à faire avancer la voiture.

Pourquoi le point de patinage me permet de ne pas décrocher ?

Comme la voiture pèse plus d’une tonne, il faut du temps pour que le moteur démarre le poids de la voiture. En bloquant l’embrayage au point de dérapage, c’est-à-dire, dès que la voiture commence à avancer, le moteur reçoit le temps nécessaire.

Sans bloquer l’embrayage long assez, le moteur décroche !

Mais combien de temps devrions-nous le bloquer ?

Ce n’est pas une question de temps en fait, mais plutôt un rythme minimum à atteindre.

Attendez d’atteindre environ 10 km/h pour soulever complètement l’embrayage. Avant, le moteur peut décrochage.

Vous pouvez savoir exactement quand le ramasser. En bloquant bien votre embrayage au point de dérapage, votre moteur doit avoir un bruit constant, une vitesse constante. Puis, à un moment donné, vous entendrez le moteur ralentir, puis monter à des régimes plus élevés. C’est le signe que le démarrage est terminé : vous pouvez réassembler complètement l’embrayage.

Donc, afin de ne pas décrocher, il est impératif de prendre votre temps avec la pédale d’embrayage pour comprendre comment fonctionne votre voiture.

La vidéo de démarrage de colline peut certainement vous aider si vous ne l’avez pas vu.

Les principales causes de calage en roulant

Si le calage au démarrage peut être particulièrement agaçant, celui qui se produit en roulant est souvent plus inquiétant. Et pour cause, il peut mettre en danger la sécurité des passagers et des autres usagers de la route.

Les principales causes du calage en roulant

  1. La défaillance du système d’alimentation en carburant

Le moteur a besoin d’un mélange optimal air-carburant pour fonctionner correctement. Cela signifie que si l’approvisionnement en carburant est insuffisant ou s’arrête complètement, le moteur s’arrête.

Pour éviter cela, vérifiez régulièrement que votre réservoir de carburant n’est pas vide et que les filtres à essence sont propres et non obstrués.

  1. Un problème avec le circuit électrique

Le circuit électrique joue un rôle crucial dans la bonne marche de votre voiture : il alimente notamment les bougies d’allumage qui permettent le démarrage du moteur. Si ce circuit rencontre un dysfonctionnement quelconque (batterie défectueuse, alternateur HS, etc.), cela peut avoir des conséquences sur l’état général de votre véhicule jusqu’à causer son arrêt total.

  1. L’épuisement du liquide de refroidissement

Le liquide de refroidissement est essentiel pour maintenir la température du moteur à un niveau acceptable. Si ce liquide s’épuise, le moteur peut surchauffer et finalement mourir.
  1. L’embrayage

En plus de causer des problèmes au démarrage, l’embrayage peut aussi être responsable du calage en roulant. Vous devez être attentif tout en conduisant et prêter attention aux signaux que votre voiture émet pour savoir quand il est temps de faire une pause ou d’effectuer des réparations.

Les astuces pour éviter le calage lors des manœuvres de stationnement

Les astuces pour éviter le calage lors des manœuvres de stationnement

Les manœuvres de stationnement sont souvent l’occasion d’un calage intempestif. Voici quelques astuces à suivre pour les éviter :

  1. Utilisez la première vitesse : Si vous êtes en train de faire une marche arrière, essayez d’utiliser la première vitesse au lieu de mettre directement le point mort. Cela peut aider à garder un certain niveau de puissance et empêcher le moteur de s’arrêter.
  2. Soyez doux avec l’accélérateur : Lorsque vous faites une avancée ou que vous reculez votre véhicule, veillez à ne pas accélérer trop brusquement. Au lieu de cela, appuyez sur l’accélérateur lentement et régulièrement jusqu’à ce que vous atteigniez la vitesse souhaitée.
  3. Vérifiez vos rétroviseurs : Avant chaque manœuvre, assurez-vous d’avoir une vue claire derrière vous grâce aux rétroviseurs. Cela peut aider à prévenir les situations dangereuses qui peuvent causer un calage.
  4. Gardez les pédales sous contrôle: En général, il faut emmener votre voiture chez un mécanicien pour une inspection approfondie.

ARTICLES LIÉS