Pompe à chaleur : 4 points importants pour faire le bon choix

Les pompes à chaleur font partie des principaux modes de chauffage des logements. Ces appareils fonctionnent grâce à l’usage des calories contenues dans la terre, l’eau et l’air. Ainsi, il est possible de réaliser des économies de près de 75% sur la consommation du chauffage. Cependant, il n’est pas aisé de choisir vu la diversité des modèles disponibles dans le commerce. Voici 4 points à considérer, pour faire le bon choix à l’avenir.

Le type de pompe

Comme l’indique cet expert de la climatisation La Rochelle, la pompe à chaleur (PAC) existe sous trois formes. Ce sont :

A lire également : Pourquoi utiliser un kit de filtration pour son bassin de jardin ?

  • Les pompes à chaleur aérothermiques : PAC air/air et PAC air/eau ;
  • Les pompes à chaleur géothermiques : PAC sol/eau et sol/sol ;
  • Les pompes à chaleur hydrothermiques : PAC eau/eau.

En fonction du type, l’installation de l’appareil pourra se faire à l’extérieur ou l’intérieur du logement. Il faudra faire appel à un professionnel, qui saura vous conseiller en la matière. Cela vous permettra également de faire le choix le plus adapté.

La puissance et le dimensionnement


Pour éviter la fuite d’une pompe à chaleur, il faudra procéder à son bon dimensionnement. Cette étape permet aussi d’optimiser les performances, et d’accroitre la durabilité de l’appareil. Lorsque la pompe à chaleur est surdimensionnée, cela entraine des frais supplémentaires dont il faudra s’acquitter. Plus la pompe à chaleur est puissante, et plus elle coûte cher. Une puissance trop conséquente fera croitre les cycles de marche/arrêt.

A lire aussi : Engager une entreprise tous corps d’état : quels sont vos avantages ?

Il est donc logique que l’appareil consomme plus d’énergie, ce qui entrainera une usure plus rapide. La pompe à chaleur sous-dimensionnée n’est pas à privilégier. Elle ne pourra pas subvenir à tous les besoins de chauffage du logement. Vous devrez alors utiliser un système électrique d’appoint, qui entrainera plus de dépenses.

La performance

C’est grâce au coefficient de performance (COP) qu’il est possible d’évaluer les performances d’une pompe à chaleur. Il s’agit du rapport entre l’énergie thermique utile allouée au chauffage, et celle électrique dont a besoin l’appareil. Un COP de 2 signifie que l’appareil ne se sert que d’un kWh d’électricité, pour fournir 3 kWh de chaleur. Cependant, le COP n’est déterminé qu’en considérant une température extérieure nominale.

Il ne s’agit donc pas d’une illustration des performances de l’appareil, au cours d’une saison de chauffe. Le COP ne peut pas être utilisé pour comparer deux pompes à chaleur de différents types.  

Les subventions


À l’achat, le prix d’une pompe à chaleur peut certainement décourager de nombreuses personnes. Toutefois, des subventions sont proposées pour acquérir et poser l’appareil par un professionnel certifié. Déplus 2014, l’État soumet aux particuliers, sans condition de ressources, 30% du coût total de la facture sous forme de crédit d’impôt. Ceux qui le souhaitent pourront également compter sur l’écoprêt à taux zéro.

Ce dernier se rapporte aux travaux de rénovation énergétique. C’est l’État qui se charge du paiement des intérêts. Vous pourrez aussi compter sur les aides locales et celles de l’Anah, afin de soulager l’investissement à effectuer. Il est alors possible d’installer votre pompe à chaleur, sans vous ruiner.

ARTICLES LIÉS