La crypto Decentraland : ce qu’il faut savoir

La crypto Decentraland : ce qu'il faut savoir

Decentraland est un écosystème virtuel qui promet des résultats fabuleux aux investisseurs les prochaines années. Récemment, il a réussi à lever un fond de 25,5 millions de dollars auprès de ses investisseurs de premiers plans. Que retenir de la cryptomonnaie Decentraland et du projet qu’il porte ?

La crypto Decentraland pour acheter des propriétés virtuelles

À l’instar d’autres projets cryptographiques comme Minecraft ou Second Life, Decentraland n’a pas de véritables objectifs. Elle permet aux investisseurs d’explorer un monde virtuel et d’acheter des LAND, qui constituent des terrains virtuels. La plateforme proposée par les prestataires permet donc de créer du contenu et des applications. Mieux, il permet d’expérimenter ces dernières et de les monétiser, ou d’acheter des biens et services au sein de l’écosystème.

A voir aussi : L'effet de levier avec le SRD

Decentraland possède une monnaie par défaut : le MANA. Il s’agit d’un token ERC-20 qui est accessible sur tous les sites de d’échange de cryptomonnaies. Cet actif par défaut ne peut être miné et une fois qu’il est utilisé pour acquérir un LAND, il est burn. Il est construit sur le réseau principal d’Ethereum et stocké dans des smart-contrats de cet actif. Avec le renforcement du marché secondaire aujourd’hui, les terrains virtuels sont accessibles entre 10.000 et 100.000 MANA.

La crypto Decentraland est dirigé par Esteban Ordano, un ingénieur chevronné. Celui-ci a notamment participé à la création de Zeppelin Solutions, du portefeuille bitcoin Copay et Insight, une API bitcoin. Il travaille en collaboration avec Ariel Meilich, le chef projet, Manuel Araoz et Yemel Jardi. Côté partenariat, cette équipe est en relation avec Binance Coin et la firme technologique HTC.

A découvrir également : Faut-il acheter de l'or en ce moment ?

ARTICLES LIÉS