Les SCPI, le placement immobilier par excellence

Communément appelées SCPI, les sociétés civiles de placement immobilier permettent de se constituer un patrimoine immobilier, sans avoir à gérer directement des biens immobiliers. Instruments d’investissement intéressants, elles servent à la collection des fonds auprès des investisseurs pour le rachat et la gestion de biens immobiliers professionnels. Voici les principaux avantages de ce placement, faisant de lui un « bon placement ».

L’accessibilité

Contrairement au modèle classique d’achat immobilier, vous pouvez investir dans un placement SCPI sans capital de départ important. Cela fait de lui un placement accessible à tous, même pour les épargnants modestes qui commencent à investir dans la pierre. Dans l’idéal, mieux vaut réaliser une comparaison des meilleures offres sur le marché avant d’investir !

Lire également : Quels sont les meilleurs investissements qui existent ?

La rentabilité

Il s’agit de l’avantage qui séduit le plus les investisseurs. En effet, force est de constater que le critère de rentabilité est le critère de décision de tous les épargnants. En 2022 ; le rendement des SCPI enregistrait un taux de distribution moyen de 4.53%. Les experts tablent pour un chiffre approximatif pour 2023. D’ailleurs, depuis 1988, les SCPI n’ont jamais affiché un rendement moyen inférieur à 4% et n’ont jamais dépassé les 8%.

L’absence totale de gestion

L’investissement préféré des Français reste indéniablement l’immobilier. Cependant, l’un des principaux freins à ce projet reste la gestion. Ils sont de plus en plus d’épargnants à vouloir éviter un mauvais locataire, gérer les entrées et les sorties ou encore les travaux de rénovation. L’avantage du placement en SCPI est que c’est à la société de gestion de prendre en charge toutes ces tâches. L’épargnant, en tant qu’associé, ne s’occupe de rien. C’est d’ailleurs la raison qui lui vaut l’appellation pierre papier.

A lire également : Comment convertir des Bitcoins en euros facilement ?

Le risque dilué

En plus de sa rentabilité, l’investissement en SCPI est pertinent par son risque amoindri. A noter que le principal risque en immobilier reste celui locatif. Que faire lorsqu’un locataire cesse de payer ses loyers ? Dans une SCPI, les fonds sont répartis entre un portefeuille de biens immobiliers. En moyenne, ils sont 50 biens en SCPI occupés par 3 locataires différents. C’est alors que ces 150 locataires assurent une dilution de risque. En effet, le « loyer » versé à l’investisseur est la somme de plusieurs loyers dans plusieurs immeubles. Ainsi, plus sa capitalisation est importante, plus le risque locatif est limité.

Le patrimoine

La situation et le patrimoine diffèrent d’un investisseur à un autre. Grâce à une SCPI, il est possible pour tout épargnant de faire correspondre le produit « adapté » à n’importe quelle situation. Le placement pourra alors répondre à plusieurs objectifs en même temps, comme la préparation de la retraite, l’optimisation de sa fiscalité, le versement de revenus complémentaires ou encore le fait de se constituer un patrimoine immobilier.

En outre, la souscription de SCPI peut se faire de plusieurs manières :

  • en versement programmé, dès 20 euros par mois ;
  • en démembrement de propriété afin d’optimiser sa fiscalité et de bénéficier d’une décote sur le prix de part ;
  • au comptant, qui permet à l’épargnant de disposer d’un capital préalable ;
  • à crédit qui permet à l’investisseur de se constituer un patrimoine immobilier via l’effet levier du crédit.

ARTICLES LIÉS